Pourquoi l’essence est moins chère qu’autrefois

prix-essence

Oui vous avez bien lu, je n’ai pas écrit moins chère que le mois dernier mais bien moins chère qu’autrefois. Souvenez-vous pourtant de l’époque où le litre de super était à 1 franc (soit 0,15cts d’euro), on ne peut pas dire que le prix ait tellement baissé depuis … Et bien si ! Je vous propose un petit article pour vous montrer qu’il faut parfois pousser un peu la réflexion avant donner une conclusion.


Si je vous demande l’évolution des prix de l’essence ces dernières années, je suis prêt à parier que 99% d’entre vous me répondront qu’il a grimpé en flèche !

Ca, c’est la vision brute que l’on a sur les choses. C’est complètement normal, concrètement, il est vrai que le tarif affiché par la pompe est bien plus important aujourd’hui qu’il ne l’était dans les années 80.

Il existe cependant une tout autre façon de voir les choses.

Ca consiste à se baser sur la seule donnée qui ne varie pas dans le temps afin de pouvoir comparer ce qui est comparable. En effet, avec le temps, les salaires varient, le prix de l’essence varie, il y a l’inflation etc … Et la seule chose qui ne varie pas d’un iota, c’est le temps. Il est incompressible …

Alors basons-nous sur cette donnée pour reconsidérer l’évolution du prix de l’essence.

  • En 1981, en travaillant 1h au SMIC, vous pouviez vous payer 4,3 litres d’essence.
  • Aujourd’hui, si vous travaillez toujours au SMIC, et que vous fournissez 1h de travail, vous pouvez vous en payer 5,7 litres.

Autre exemple plus ancien,  entre 1880 et 1970, le prix du baril est resté constant aux alentours des 20$, mais pendant cette période, les salaires ont augmenté de 15 à 20 fois. Ce qui revient à dire que le vrai coût de l’essence à chuté de 15 à 20 fois entre ces deux dates !

Ce qu’il faut retenir de cette petite démonstration, c’est qu’il ne faut pas se fier uniquement aux informations brutes que vous pourrez trouver sur la pompe à essence, dans vos journaux ou à la TV, par exemple pendant une campagne présidentielle. Il faut parfois creuser un peu plus pour avoir une vision plus nette d’une situation.

Si vous avez d’autres exemples de ce type, partagez-les dans les commentaires.

Charly

 

 

Incoming search terms:

  • prix de lessence par rapport au smic
  • prix de l\essence par rapport au smic
  • evolution prix essence smic
  • pourquoi lessence est moins cher
  • pourquoi notre essence est toujours tres chereere
  • pourquoi l\essence est moins cher
  • évolution du prix dun téléviseur par rapport au smic
  • prix carburant vs salaire
  • prix carburant smic
  • prix essence 1981
Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre propre site.

12 réponses to “Pourquoi l’essence est moins chère qu’autrefois”

  1. Très bon article qui va en surprendre plus d’un !!

    On a l’impression que tout augmente (même si dans un certaine mesure c’est vrai) mais ce qui change beaucoup par rapport à il y a 10 ou 20 ans en arrière par exemple c’est aussi que l’on dépense beaucoup plus par mois dans des choses qui n’existaient pas… (forfait téléphone, internet, TV…)

    • Charly dit :

      Oui comme tu le dis, on oublie que l’on a multiplié les postes de dépenses.

      Je ferai un article je pense sur la valeur du travail par rapport à la valeur de l’énergie (essence, électricité etc … ) c’est vraiment super intéressant à creuser comme question.

      D’une manière générale, les questions sur l’énergie me passionnent pas mal.

      On a va avoir des enjeux vraiment important à gérer d’ici quelques années.

  2. Amsterim dit :

    Salut Charles,

    Sans être tout à fait exhaustif sur le nombre de paramètre qui rentre en ligne de compte, on peut pousser l’analyse jusqi’au coût réel du km parcouru.
    En effet, les voitures consommant moins le prix réel du km à dû baisser lui aussi. Quoique pas si sur vu que de nombreux postes de dépenses ont augmenté : prix d’achat, assurance, entretien…

    Cela dit, je trouve ça bien de faire remarquer la relativité des informations que l’on nous donne.

    Merci pour tes articles

    Vincent

  3. shyroki dit :

    Même si je comprend l’argument, il est totalement idiot de prendre le SMIC horaire comme référent à comparer au prix de l’essence.
    Si la donné existe il faudrait plutôt utiliser le salaire Net moyen/mois
    Et encore c’est faire abstraction des autres source de dépense qui pèse sur chaque époque.

    En reprenant l’exemple je pense qu’il y avait moins de gens au smic avant ils pouvaient donc acheter plus de carburant 😉

  4. Charly dit :

    Bonjour Shyroki,
    Je te remercie pour le « totalement idiot », je te renvoie vers des liens qui te permettra de comprendre non seulement le calcul dont je parle dans mon article mais également beaucoup d’autres choses au passage.

    http://www.manicore.com/documentation/cout_energie.html

    Et si tu as 2 heures à prendre (et non à perdre) je te conseille cette vidéo :

    http://www.facebook.com/l.php?u=http%3A%2F%2Fsavoirsenmultimedia.ens.fr%2Fexpose.php%3Fid%3D572&h=YAQFbv6mpAQHw4NCNiMM3e1OhHI2wk8Vy1ZQfyjYkXm_FPw&enc=AZOZEsxlei16fxNMjA0Ws0NBsj6fO3uPybqptECWxFaBI5jWF42inRwOP1J6xa4K2FKdL9O1aKxGq-8fx4hRpwPM

    Cordialement.
    L’idiot 😉

    • Didier dit :

      Charly, il ne faut pas être susceptible. Quand Shyroki dit que c’est complétement idiot ce n’est pas toi qui est visé mais Jean Fourastié car c’est à lui qu’on doit cette méthode avec le SMIC comme unité de mesure…

      Et être autant idiot que Jean Fourastié c’est en fait un très joli compliment…

  5. Didier dit :

    Loin de moi, l’idée de te traiter d’idiot. Toutefois je vais me faire l’avocat du diable pour critiquer certains points de « ton » article (il me semble que tu t’es beaucoup inspiré d’un article de 2008 de http://www.gaucheliberale.org).

    Ainsi je vois deux biais principaux à cette étude. Déjà pour donner en partie raison à shyroki (personne n’a jamais tout à fait tort. Même une horloge arrêtée donne l’heure juste deux fois par jour !), l’utilisation du seul indicateur smic. En effet, l’article L.3231-5 du code du travail impose que le smic soit relevé de la même proportion qu’une inflation supérieur a 2%. Pour avoir une perte de pouvoir d’achat avec cet indicateur il faut donc un produit dont le prix a subi une augmentation largement supérieure à celle de l’inflation.
    Tous les revenus n’ont pas suivi la même évolution que le smic. Depuis 1968, le SMIC a progressé beaucoup plus vite que le salaire moyen par exemple. La conséquence est l’écrasement de la hiérarchie des bas salaires et une certaine « paupérisation » des classes moyennes. Pour être complet, il serait judicieux de répéter l’opération avec différents profils (par exemple en suivant la nomenclature PCS-2003) ce qui permettrait de gommer un peu les disparités (qui aujourd’hui ne s’étalonne que par rapport au smic ?)

    Le second biais est celui de la période de test. Et celle-ci est loin d’être anodine. En effet l’étude débute en 1981. Nous sommes donc après le second choc pétrolier. Ton article débute en parlant d’une époque où le litre d’essence était à un franc. Or le prix de l’essence en 1981 était plutot de l’ordre de 4 francs (donc déjà cher)
    1981 c’est aussi l’arrivée au pouvoir de Mitterrand il y a eu donc une forte augmentation du smic (de 14,79 FF en 1980 à 26,04 FF avant la première cohabitation). Sans compter la baisse du temps de travail qui est intervenue en 1982 (qui dit baisse du temps de travail dit augmentation du salaire horaire même à salaire constant)

    En prenant une période différente et/ou un indicateur différent on obtiendra des résultats forcément différents. Cela dit cela ne remet pas en cause la substantifique moëlle de l’article même si le terme n’est jamais mentionné dans ton article (ce que je regrette un peu) un prix ne veut pas dire grand chose il est beaucoup plus judicieux de parler de pouvoir d’achat.

  6. Charly dit :

    Bonjour Didier,

    Merci pour cet exposé. C’est drôle comment les interprétations peuvent différer en économie et ce relève la complexité des analyses.

    Merci donc pour nous avoir exposé ton point de vue. Tu auras compris l’idée directrice de l’article. En terme d’énergie je suis de toute façon assez calé sur le sujet pour t’affirmer que la part de notre pouvoir d’achat qui y est consacré à baissé depuis 2 siècles environ. Ce qu’il est en train de se passer en ce moment même est par contre difficile à interpréter. Et ce qu’il devrait se passer dans un avenir proche … Personne ne le sait mais les choses devraient changer par rapport à ce que l’on connait depuis ces 2 siècles.

    Effectivement j’ai bien pris mes chiffres sur cet article que j’avais lu il y a quelques temps…Bien vu 😉

    Enfin complètement idiot et susceptible, je suis verni !!! (Mais je le prends pas mal loin de là, chacun fait ce qu’il veut des informations qu’il trouve, de là à perdre du temps pour balancer des propos non constructifs je vois pas l’intérêt … A part me permettre de cumuler des commentaires :P).

    Bonne journée à toi.

  7. […] articles, comme celui-ci, intitulé "Pourquoi la hausse de l'essence est psychologique", ou celui-là, établissent le même constat. Mais ils demeurent peu visibles dans la masse médiatique. Bien […]

  8. laurent dit :

    Bonjour a tous,
    Je vient de tombé sur votre article, j’ai repris mes feuilles de salaires d’époque pour faire mes calcules:

    Aout 1987 taux horaire de 27,84F (4,244€) le SP95 à 0,478€/L
    j’ai fait le rapport entre les deux smic (actuel 9,43€).Smic actuel 9,43€ diviser 4,244€ (smic époque)=un rapport de 2,224 je multiplie par le prix carburant de l’époque 0,478€/L x 2,224 = 1,063€/L (voila le prix auquel il devrait pour pas d’augmentation !)

    Juin 1989: Smic 4,878€ SP95 0,528€/L meme formule cité plus haut:
    9,43€ div 4,878€ = 1,933
    SP95 0,528€ 1,933= 1,020€ (si aucune augmentation voila le prix auquelle il devrait etre !)

    Une dernière:
    Janvier 2010 : Smic 8,86€ SP95 1,101€/L
    9,43€ (smic 2013)div 8,86€= 1,064
    SP95 1,101€ x 1,064€ = 1,171€/L

    Actuellement SP95 1,617€ grand surface février 2013 et SMIC à 9,43€
    Vous voyer pas d’augmentation vous, j’attend vos explications !!
    Pas inclus le prix du gaz, l’électricité l’alimentation courantes et j’en passe, a vos comme !

  9. laurent dit :

    Bonjour a tous,
    Vous dite que le carburant n’a pas augmenter !
    Ma conclusion perso:

    1987 le SP95 et a 0,478€ le smic à 4,244€ (relever sur ma feuille de paye de 1987 a l’époque en franc 27,84F div 6,55957€= 4,244€)
    4,244€ div prix du litre 0,478€ = 8,87 Litres / 1H au smic

    2013 le SP95 et a 1,617€ prix grande surface (Super U) Smic 9,43€
    9,43€ div par 1,617€ = 5,83 Litres / 1H au smic en 2013

    Conclusion 1H en 1987 pour 8,87L
    1H en 2013 pour 5,83L

    Vous trouvez toujours que le carburant a pas augmenter !!

  10. shyroki dit :

    Près de 2ans plus tard, je retombe sur cet article et voie les réponses.
    Je m’excuse grandement pour le mot « idiot » qui ne correspondait pas à ma pensé, et qui ne jugeais pas l’auteur, je voulais en fait plutôt dire « peu judicieux », car comme le dit Didier utiliser le SMIC comme indicateur est un biais.

    Affirmer que le prix du carburant à baisser est un argument difficile à soutenir. Pourtant il y a des faits, au cour de la période la production a augmenté et les voitures sont moins gourmande en carburant et la ressources est moins utilisé pour produire de l’électricité.

    En terme de pouvoir d’achat, cette part à donc du réduire, mais probablement pas d’un facteur 15 par contre 😉

    J’ai vue un reportage une fois qui faisait un lien fort intéressant entre la consommation du pétrole et le PIB et que le « prix » avait assez peu d’impact au final.

Laissez un commentaire

Recevez mes flux RSS Rejoignez CharlyBiz sur Facebook Suivez moi sur Twitter!