Prêt In Fine … Kesako ?

Il n’existe pas qu’une seule méthode pour emprunter de l’argent à une banque.  Si tout le monde connaît la méthode traditionnelle, on emprunte et on rembourse tous les mois une somme composée d’une partie d’intérêts et d’une autre de capital, sachez qu’il en existe d’autres. Dans un but plus instructif qu’autre chose, je vais vous parler aujourd’hui du prêt in fine.

C’est un conseiller en patrimoine qui m’a parlé de ce type d’emprunt. C’est je pense intéressant à connaître mais difficile à utiliser lorsque l’on a pas un patrimoine déjà conséquent.

Quel est le principe ?

Dans un prêt classique, vous remboursez une part d’intérêts et une part de votre capital emprunté tous les mois. Au fur et à mesure des remboursements la part d’intérêt devient de moins en moins importante par rapport à la part de capital.

A la fin de votre crédit, vous avez remboursé votre capital + les intérêts … Et vous être propriétaire de votre bien et ça s’arrête là.

Avec un prêt In Fine, ça ne fonctionne pas de la même manière, vous ne remboursez aucun capital pendant la durée du prêt mais uniquement des intérêts. Le capital sera remboursé dans son intégralité à la fin du prêt.

Comment rembourser le capital d’un seul coup à la fin du prêt ?

Et bien en fait, si vous avez emprunté 285 000€ sur 25 ans. Au lieu de payer 1500€ (intérêts+capital) tous les mois, vous allez payer que 1000€ d’intérêts tous les mois.

A vous de jouer maintenant pour utiliser la différence (les 500€) à bon escient pour les faire fructifier.

Si on prend part sur la base d’un 10% (ce qui à mon avis demande pas mal de travail aujourd’hui), au bout de 20 ans, vous êtes à la tête d’un capital de 360 000€ environ.

Vous pouvez non seulement rembourser votre capital mais vous avez en plus 75 000€ dans votre poche.

Vous avez bien compris le principe je pense.

La difficulté maintenant c’est de pouvoir prouver à la personne qui va vous accorder un tel prêt que vous avez les capacités pour rembourser votre capital à l’échéance du prêt Et le danger vient du fait que si vous n’avez pas un compte sur lequel figure la somme emprunté au départ, vous risquez d’une part de ne pas trouver de personne pour vous prêter. Mais surtout, il peut se passer pas mal d’évènements en 20 ans comme la crise que nous connaissons en ce moment pour que vos 500€ mensuels, ne suffisent pas à réunir la somme demandée à la fin.

Quel est donc l’intérêt d’un tel emprunt ?

Il faut comprendre que parfois, il est plus intéressant d’emprunter que d’acheter cash. Quelqu’un qui a les capacités d’acheter cash un appartement de 200 000€ pour le louer 1 200€ par mois pourra non seulement payer les intérêts de l’emprunt grâce aux loyers perçus. Il pourra aussi épargner une partie des loyers. Et surtout il pourra utiliser son cash pour le faire fructifier.

Au lieu d’avoir dépensé son cash dans un appartement, c’est le locataire qui va payer le crédit pendant que lui fera fructifier son épargne. Il aura au final, un appartement payé et un compte en banque très bien rempli.

On comprend donc les limites d’un tel prêt pour quelqu’un qui n’a pas de patrimoine, et les bénéfices pour quelqu’un qui a déjà de l’argent de coté.

J’espère que ce petit article vous aura plu.

Charly

Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre propre site.

5 réponses to “Prêt In Fine … Kesako ?”

  1. Romain dit :

    Je rajouterai que si vous êtes un vrai businessman, en route vers la richesse financière, il vaut TOUJOURS mieux emprunter que payer cash! (si l’affaire est bonne bien sûr)

    La raison est simple, le businessman sait faire de l’argent avec de l’argent, donc plus on lui prêtera plus il se développera!
    Le système est fait ainsi.

    Roamin

  2. Je ne connaissais pas le prêt in fine. C’est clair c’est super intéressant pour quelqu’un qui a déjà la somme à emprunter!
    Qui est en droit de fournir ce type de prêt?

  3. Charly dit :

    Hello,

    @Romain : Oui, nous sommes d’accord mais les gens qui empruntent ne font pas forcément du business pour le business, mais juste pour dépenser le moins possible pour eux. C’est pas super clair, mais si quelqu’un a hérité de beaucoup d’argent et qu’il veut acheter un bien, il va se faire conseiller pour dépenser le moins possible.

    @Business Challengers : Toutes les instances qui prêtent de l’argent peuvent proposer ce type de prêt, mais comme c’est quelque chose d’un peu particulier, les gens comme vous et moi (pour le moment 😉 ) n’en entendent pas forcément parler. Et je pense aussi qu’il faut connaître les risques de ce genre d’emprunt pour éviter les galères !!!!

  4. West dit :

    Si vous êtes employé et que votre employeur cotise à une assurance pension extra-légale vous pouvez emprunter selon la formule indiquée ci-dessus en mettant en garantie votre capital que vous toucherez lorsque vous partirez à la pension. Ce capital remboursera celui que vous avez emprunté. Vous ne payez donc que les intérêts jusqu’à la pension. Vous pouvez donc acheter un bien immobilier dont le loyer couvre les intérêts. Effet de levier garanti.

  5. Charly dit :

    Bonjour West,

    Merci pour cette info super intéressante !
    Je ne connaissais pas cette option. Ca lie quand même un peu l’employé à l’employeur non ?

    @ Bientôt.

Laissez un commentaire

Recevez mes flux RSS Rejoignez CharlyBiz sur Facebook Suivez moi sur Twitter!