Crowdfunding : Investissement ou Mécénat ?

Crowdfunding, en voilà un mot savant ! Mais je suis persuadé que vous connaissez déjà le principe sans forcément savoir que ça porte ce nom barbare … En français on parle d’investissement participatif. Ça vous dit toujours rien ?

C’est le modèle utilisé par MyMajorCompany selon le principe suivant : plein de personnes investissent un peu d’argent sur un artiste (ou un projet de façon plus générale) et les bénéfices sont répartis entre les investisseurs. L’idée est bonne, voire très bonne, quelqu’un qui a un bon projet peut le faire financer assez facilement, personne ne prend de risque, et les personnes qui misent sur un projet qui leur tient à cœur peuvent en tirer un bénéfice. Ça c’est l’idée générale mais comment cela se passe-t-il dans la pratique ? Est-il possible de faire fortune par ce biais là ?

Pour moi le fait de financer un projet quel qu’il soit en faisant appel au public est une méthode dotée d’une force extraordinaire : faire appel à la sensibilité des gens, car dans ce type d’aventure, les « investisseurs » vont mettre une partie de leurs économies dans un projet qui leur plait et auquel ils croient assez fortement; mais surtout vous n’allez pas demander une grosse somme à 1 personne (qui sera payée grassement pour vous la prêter) … mais une petite somme à plein de gens qui n’attendent pas réellement de gros retour sur investissement. Ça c’est pour le point de vue de la personne qui a un projet à financer.

Coté investisseur, c’est aussi une excellente façon de faire des investissements aussi modestes qu’ils soient, mais au moins vous pouvez investir dans quelque chose ! Et ainsi vous intéresser au monde des affaires. On lit fréquemment sur les forums ou sites internet des questions du type : « Comment je pourrais investir 1 000 ou 2 000€ ? ». C’est vrai qu’avec de si petites sommes (qui ont au moins le mérite d’exister) le choix est assez limité. On peut alors se tourner vers ce genre de solutions. C’est exactement le même principe que les SCPI (Société Civile de Placement Immobilier), ou comment faire un investissement immobilier sans emprunter 200 000€.

Mais est-ce réellement rentable ?

Le meilleur exemple que j’ai trouvé est celui de Grégoire par MyMajorCompany. En moyenne chaque internaute a misé 200€ sur lui et devrait toucher 1 060€ soit 860€ de plus-value (soit un retour sur investissement de 400% environ)

C’est je pense un cas très intéressant mais malheureusement assez exceptionnel. Il faut si l’on espère faire aussi bien être très rigoureux sur la sélection. Il faut aussi nuancer ce succès par plusieurs points :

  • les sommes que l’on peut investir sont limitées : plus un artiste est proche de sortir un disque, et moins vous pouvez miser sur lui, vers la fin vous ne pouvez miser que 100€ … Ca limite la possibilité de faire fortune !
  • les conditions de rémunération ont changé depuis Grégoire, et plus un artiste vend de disques, moins les co-producteurs sont rémunérés.

Bref, je trouve que l’expérience peut-être bonne mais il ne s’agit pas d’un bon moyen pour faire fortune. Il en est de même pour le principe de WiSeed où les internautes peuvent investir dans une Start-Up … Imaginez que vous puissiez mettre 2 000€ qui traînent sur votre Livret A sans rien vous rapporter ou presque et que vous fassiez un petit 100% ou 200% de retour sur investissement ça laisse rêveur, sauf que le risque est très important de perdre simplement vos 2 000€ et vous ne savez pas quand vous pourrez toucher vos bénéfices, car cela dépendra de la vie de l’entreprise que vous aurez co-financé.

En conclusion, je dirais que le crowdfunding est plus un moyen un peu divertissant d’investir un peu d’argent pour tenter l’expérience et peut-être comprendre un peu comment fonctionne un investissement mais il ne faut pas espérer faire fortune avec ça ! Si une belle rentrée d’argent se présente alors tant mieux et pour répondre au titre de l’article je dirais qu’il s’agit d’un mix entre l’investissement et le mécénat.

Je dirais aussi que le meilleur moyen de faire fortune par ce biais là est surtout pour les initiateurs des solutions de financement, qui prennent leur part du gâteau sans trop se mouiller. Peut-être est-ce dans cette direction qu’il faut plutôt se lancer pour gagner beaucoup d’argent ???

Enfin je dirais que l’idée du financement à plusieurs sans passer par une banque (ou du moins le moins possible) est quelque chose qui me travaille pas mal et que j’ai bien envie d’appliquer sur un investissement immobilier. Sans réunir des milliers de gens, je pense qu’il est possible de faire de très beaux coups en s’y mettant à plusieurs, mais je reviendrais dessus un peu plus tard.

Charly

*


Incoming search terms:

  • crowdfunding immobilier
  • crowdfunding qui rapporte
  • content
  • crowdfunding investir retour dexpérience
  • crowfunding immobilier
  • gagner d el\argent grace au crowdfunding
  • Investissement Participatif
  • investissement participatif immobilier
  • retour sur investissement mecenat
Vous pouvez laisser un commentaire, ou trackback depuis votre propre site.

7 réponses to “Crowdfunding : Investissement ou Mécénat ?”

  1. Nous venons de lancer http://www.fabriquedartistes.com , une plateforme de production communautaire spécialisée dans les projets des artistes plasticiens (peintres, sculpteurs, photographes, designers, …). D’un point de vue financier, les artistes proposent de partager les revenus générés par ce projet dès le 1er euro de chiffre d’affaires. Dans les projets déjà financés (principalement une participation à Art Monaco 2011), le retour sur investissement est garanti dès la vente de la 1e oeuvre. Et le Retour sur investissement s’envole avec la vente de plusieurs oeuvres. Bien sûr il y a un risque car il faut vendre au moins une oeuvre, mais nous aidons les artistes à bâtir un projet réaliste et avec de bonnes chances de succès (car FABrique d’Artistes ne gagne de l’argent que s’il y a des ventes). En complément de la dimension financière, le producteur est également invité à participer à la préparation des expositions et peut bénéficier d’avantages spécifiques à chaque artiste.

  2. Charly dit :

    Bonjour Daniel,

    J’ai validé votre commentaire car cela peut intéresser des lecteurs, mais sachez que j’aurais préféré que vous me contactiez directement pour parler de votre entreprise et me demander si vous pouviez en parler sur mon blog.

    Cordialement.

    • Jojo dit :

      Tu es très gay

      • Charly dit :

        Merci Jojo Laboutin, mais je vois pas tellement l’intérêt du commentaire ni sa réelle signification.

        • Jojo dit :

          Article mal écrit.
          Les trois derniers paragraphes, je dirais… je dirais… je dirais…

          Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…Je…

          Trop de je, pas de style d’écriture, expression très gay…

          « Je dirais aussi que le meilleur moyen de faire fortune par ce biais là est surtout pour les initiateurs des solutions de financement, qui prennent leur part du gâteau sans trop se mouiller. Peut-être est-ce dans cette direction qu’il faut plutôt se lancer pour gagner beaucoup d’argent ??? »

          Faire ce genre de site, c’est beaucoup de boulot et d’investissement pour des rentrées qui vont être faibles au début. Ces gens là voient à long terme.

          Laisses le journalisme au professionnels, c’est préférable.

          • Charly dit :

            Ok, ok … A la limite, je ne te force pas à le lire et je ne suis pas spécialiste en expressions gays. Bonne continuation à toi.

  3. fioux dit :

    Bonjour,
    je trouve votre article vraiment interessant étant moi-même actuellement à la recherche de sponsor/mécène pour ArtMonaco 2012. Votre article m’a apporté quelques éclaircissements.
    Cordialement
    A. Fioux

Laissez un commentaire

Recevez mes flux RSS Rejoignez CharlyBiz sur Facebook Suivez moi sur Twitter!